Du point de vue païen, Pâques, commémore l’arrivée du printemps.
Du point de vue religieux, c’est la commémoration de l’exode pour les juifs et la résurrection du Christ pour les chrétiens.
Que ce soit pour l’un ou l’autre, il s’agit de renaissance. Depuis l’antiquité, l’œuf en est le symbole. Pâques marque aussi la fin du carême, période durant laquelle il était interdit de manger des œufs. On les gardait puis on les décorait et on les offrait aux enfants.
Selon les légendes, les œufs sont apportés par les cloches comme en France et en Belgique, ou par un lapin comme en Allemagne et aux Etats Unis.

Mais les plus fameux œufs de Pâques ont étés offert vers la fin du XIXème siècle lorsque le tsar Alexandre III décide d’offrir à l’impératrice Maria Fedorovna, un œuf de Pâques en 1885. Une commande faite au Joaillier Peter Karl Fabergé qui en fera sa renommée.

A la même période, le chocolat se démocratise et les œufs en chocolat inspirent les artisans chocolatier.
Pour 2015 je me suis intéressé à deux concepts.
PHOTO_GUILLUAME_DE_LAUBIER_049.jpg Hors du classique style Napoléon III mais tout en élégance et en conservant un service cinq étoiles, l’hôtel « Le Burgundy » propose un design contemporain. En y pénétrant on est apaisé par la décoration faite de sculptures, de toiles et de lithographies de Guy de Rougemont mis en valeur dans un espace lumineux et chaleureux.
Le Burgundy est situé dans le centre de Paris, proche de Madelaine. Les chambres sont cosy et certaines ont accès à une terrasse. De la suite vous aurez même vu sur les toits de Paris et la tour Eiffel.
Detail_tour_eiffel_2_BD.jpg Suite_Tuileries.jpg vu de la suite "Tuileries"
Aussi, lorsqu’il s’agit de fêter Pâques, Le Burgundy sait nous surprendre.
Le nouveau chef pâtissier Julien Samplas réinvente, actualise, bouscule le traditionnel œuf de Pâques.
L’œuf devient fraise et s’ouvre pour présenter de fines créations.
Le tableau se compose d’un trio de fraises chocolatées présentées sur un socle de chocolat noir aux éclats de noisettes de piémont.
Chaque œuf…. Chaque fraise contient sa surprise et c’est ainsi que l’on découvre des bonbons en chocolat blanc, des truffes garnies de pulpe de fraise ou encore un macaron au chocolat garni d’une ganache de chocolat acidulé.
Le_Burgundy_Paris_-_Paques_2015_-_2_MD.jpg Je n’ai pas eu l’occasion d’y gouter pour la simple raison que « le trio de pâques » ne sera disponible sur commande qu’entre le 1er et le 15 avril.
Et je dévoile un petit secret, le plaisir pourra continuer au delà car le plus petit des œufs contient la recette.
En attendant il est toujours possible d’aller goûter les pâtisseries sous la verrière du « Tea Time Baudelaire »

Le Burgundy Paris : 6-8, rue Duphot 75001 Paris
http://www.leburgundy.fr