30 degrés sur toute la France, les corps bouillonnent et les esprits se vident. Il est malgré tout possible d’inverser la tendance et de faire bouillonner les cerveaux et aérer les corps.

L’astuce ? Les musées et galeries et cet été les expos foisonnent à travers la France. Il y a bien-entendu les expositions immanquables comme la rétrospective sur Roy Lichtenstein au centre Georges Pompidou ou l'hyper-réalisme des sculptures de Ron Mueck à la Fondation Cartier mais vu la communication qu’il y a autour, je préfère présenter des expositions moins « markétées ».

Alors hop, c’est parti pour un tour de France des évènements qui méritent de nous aérer l’esprit lors des canicules d’été.


PARIS :

Tour de France1 Quoi ? Charles Ratton L’invention des arts « primitifs »

Ou ? Musée du Quai Branly

Quand ? Jusqu’au 22 Septembre.

Qu’est-ce ? Une rétrospective sur Charles Ratton, "inventeur" de l'Art Primitif. Charles Ratton a réussi à faire évoluer le regard que l’on portait sur l’art primitif dans les années 20. Le Louvre avait d’ailleurs refusé la donation de sa collection en 1980. Maintenant certaines de ces pièces sont visibles au Louvre ou au MET. Plus qu’une collection d’objets du monde c’est aussi l’occasion de découvrir un homme anticolonialiste qui s’est battu pour que l’art primitif soit reconnu et estimé au même titre que les arts classiques.
Quel autre musée que le Quai Branly (musée des civilisations non occidentales souhaité par Jacques Chirac, grand amateur d’art primitif) pouvait accueillir cette exposition ?


DINARD :

Tour de France4

Quoi ? Dinard l’Amour Atomique.

Où ? Palais des Arts

Quand ? Jusqu’au 1er Septembre.

Qu’est-ce ? Alors que beaucoup d’entre nous iront cet été dans les stations balnéaires pour se rafraichir en bord de plage, « Dinard l’Amour Atomique » interroge « Comment le balnéaire et la villégiature supplantent ici dans le beau, parfois le sublime, cette mémoire de l’outre monde ? »
Cette exposition réunie 40 œuvres d’artiste contemporains pour fêter les 1500ans de la ville de Dinard. L’exposition sous forme d’un récit de voyage imaginaire présente d’autres villes côtières au travers d’une sélection de 40 œuvres glanées sur des territoires du littoral. Les artistes s’interrogent sur le dépassement des seuils et capacités de ces territoires. L’exposition est autant rafraichissante qu’enrichissante.


LANDERNEAU :

Tour de France3 Quoi ? Joan Miro, l’arlequin artificier.

Où ? Fonds Helene et Edouard Leclerc pour la Culture. Les Capucins.

Quand ? Jusqu’au 3 Novembre

Qu’est-ce ? Une rétrospective sur la deuxième partie de l’œuvre de Miro. 450 œuvres prêtées, par la Fondation Maeght mais aussi par la Fundacio Miro ainsi que quelques collectionneurs privés. On peut y découvrir une collection assez impressionnante d’affiches, mais aussi d’illustrations, de peintures murales et aussi, qui ravira les stylistes et autres amateurs de mode, des costumes de théâtre.


NANTES :

Tour de France2 Quoi ? Felice VARINI

Où ? Hangar à Bananes, (HAB Galerie) quai des Antilles

Quand ? Jusqu’au 1er Septembre

Qu’est-ce ? Ou plutôt qui est-ce ? On ne le présente plus. L’artiste joue de la profondeur, la perspective pour créer des motifs qui font fi des dimensions. Les parisiens peuvent encore voir une de ses œuvres au Grand Palais lors de l’exposition « Dynamo » jusqu’au 22juillet (immanquable !).
Le HAB présente 35ans de travail à travers un labyrinthe dans lequel il faudra réussir à trouver l’angle pour quitter le monde en perspective pour entrer dans la 2D. Chaque lieu à ses particularités et peut avoir de multiples points de vu, par conséquent chaque œuvre est différente. Les trompe-l’œil de Felice Varini sont incontournables.


LYON :

Tour de France5 Quoi ? La Matière grise

Où ? Musée d’art contemporain.

Quand ? Jusqu’au 21 juillet.

Qu’est-ce ? Tout simplement la première exposition personnelle de Daniel Firman.
Son Éléphant faisant le piqué sur la trompe m’avait fasciné. Le revoilà planté au mur, défiant les lois de la pesanteur. Pour l’occasion Daniel Firman présente une nouvelle scénographie alliant ses œuvres « cultes » et créations inédites.
Une exposition que les amateurs de mode apprécieront aussi pour toutes ses sculptures qui rappellent les mannequins des magasins mais qui cette fois sont dans des positions aussi gracieuses qu’inconfortables ou étranges.


L’ISLE-SUR-LA-SORGUE

Tour de France7 Quoi ? Sculptrices

Où ? Villa Datris

Quand ? Jusqu’au 11 Novembre

Qu’est-ce ? Un hommage à la femme artiste. 96 œuvres exclusivement créées par 68 artistes femme comme Louise Bourgeois ou Niki de Saint Phalle et Marina Apollonio prennent place dans la Villa Datris. L’idée n’est pas de présenter un art féminin mais un art par des femmes et ainsi « donner une visibilité et une reconnaissance ». Il ne faut pas s’attendre à la sculpture traditionnelle, ici il s’agit de porcelaine, du marbre, du métal, du néon. Bref, une exposition haute en couleurs, en audace, en diversité et créativité. Je conseille vivement cette exposition qui comblera les amateurs d’arts de tous bords.

NICE :

Tour de France6

Quoi ? Un été pour Matisse

Où ? Partout dans Nice.

Quand ? Jusqu’au 23 Septembre.

Qu’est-ce ? Une histoire d’amour entre Matisse et Nice. Matisse s’y installe en 1917 et y a légué énormément d’œuvres. Le musée Matisse est d’ailleurs à Nice et fête ces 50ans. Sorti du simple cadre d’un musée éponyme, c’est la ville entière qui lui rend hommage. Le musée d’archéologie, le Musée Massena, celui des Beaux-arts ou encore celui d’art moderne et contemporain, ainsi que le théâtre de la photographie et de l’image, le Palais Lascaris ou la Galerie des Ponchettes, tous créent l’évènement en présentant de près, ou de loin une exposition en rapport avec Henry Matisse ou son œuvre.