La photographie est un des arts qui me touche le plus. Je suis des dizaines d’artistes photographes depuis des années que ce soit sur Facebook ou Instagram ou ailleurs. J’en suis même certains depuis qu’ils étaient au lycée. Je les ai vus évoluer, grandir, parfois atteindre la notoriété, parfois avoir leur diplôme et certains collaborer avec des grandes marques. Je suis tellement heureux pour eux et je me rappelle lorsque j’étais un des premiers « étranger » à aimer leur point de vu. Lorsque j’étais un des premiers à mettre un « j’aime » sur leurs photos. D’un autre point de vu ça me conforte dans l’idée que j’ai une prédisposition pour desceller le talent des gens. C’est aussi une capacité que j’ai valable pour plusieurs formes d’art tel que les plasticiens, les chanteurs, les peintres, les stylistes et les créateurs de mode, voir les blogueuses.

Je vais partager ici quelques noms de photographes dont j’admire le travail. Certains sont très connus maintenant. La plupart sont actifs sur Facebook. Vu que ce post sera relayé par Facebook, j’ai privilégié les contacts que j’ai via ce réseau. D’ailleurs la plupart sont français. Instagram est une perle en matière de découverte. Je vous conseille d’aller voir ceux que je suis via insta et de piocher.
Par contre je ne discute pas des goûts et des couleurs. Si vous n’êtes pas dans la liste et que je vous ai déjà complimenté sur votre travail, il s’agit sûrement d’un oubli. Si on ne se connaît pas, je suis ouvert à la découverte, présentez-vous en message (même privé. Je suis moi-même plus à l’aise dans l’ombre, je comprendrai). Aussi je suis légèrement borderline donc certains des photographes peuvent vous surprendre.
Allez, on commence par :
Néo TONY LEE. J’ai déjà eu la chance de collaborer avec cet artiste (photographe, mais aussi DJ, cuisinier, agent…) aux idées florissantes. Ses photos renvoient un univers glam rock. Il sublime ses « MUSES » grâce à la lumière et son œil qui capture l’instant sans filtre. Ses photos ne sont jamais retouchées (pas de « chirurgie virtuelle »). Il a par ailleurs shooté une de mes modèles favoris, « Patricia Contrera ». A voir, sa série « X Project » http://www.neotonylee.com/

neo2.jpg
neo3.jpg
Nelson Tiberghien. Très très très fort en édito. Des portraits colorés, des modèles expressifs et un stylisme exceptionnel. Un univers coloré, fait d’aplat, de color blocs souvent mais avec une sorte de filtre légèrement bleuté qui ternis les clichés. Même lorsque les photos sont en noir et blanc, le travail de la lumière, de l’exposition ou que sais-je de ses techniques teinte l’image. Il me semble que je l’ai connu lorsqu’il a casté la modèle Garance Rochoux-Moreau pour sa série « Girls and food ». A voir, son film « Duck ». Une merveille.
http://nelsontiberghien.com/

Nelson.jpg
Nelson2.jpg
Nelson3.jpg
Tiziano Demuro : Un artiste en évolution permanente. Des plans décentrés ou parfaitement centrés. Des aplats de couleurs. Des sujets que l’on n’attend pas. Des zooms. J’ai une fois utilisé le terme de «photographie de la banalité » pour décrire son travail. Tiziano est un artiste dont l’œuvre me rappelle que la beauté est partout et que le bonheur n’est qu’une perspective. Photo, collage, montage, broderie… Il me fascine littéralement. Je n’ai jamais eu le temps de me lasser d’une série tellement il innove rapidement. Une constante peut être, le format carré. https://www.facebook.com/TizianoDemuro

Tiziano.jpg
Tiziano2.jpg
Tiziano3.jpg
Anna Radchenko : Une photographe russe vivant à Londres. Je l’ai découvert au travers de sa série « Mother love ». Elle avait d’ailleurs participé à mon post sur les ateliers d’artiste. Aussi je lui avait consacré un post entier ici. Très forte en photo de plateau grâce à son talent pour sa scénographie, ses photos sont autant visuelles que conceptuelles. Sa vidéo « Silver Godesses » est un condensé de sa personnalité artistique. Elle se définie plus comme une artiste visuelle que comme photographe et je suis en accord avec elle vu que l’appareil ne sert souvent qu’à immortaliser un décor qu’elle a imaginé. A voir, sa série Melancholy room. http://www.annaradchenko.com/

Anna_Radchenko.jpg
Anna_Radchenko2.jpg
Anna_Radchenko3.jpg
Pauline Garcia Sancho : Rencontré par hasard lors d’une expo photo où j’avais placé une artiste. Elle m’a parlé d’une série qu’elle faisait dans laquelle elle prenait en photo les dents des gens. Surprenant. Intime, dérangeant parfois. Un esprit néo punk dans les clichés. Elle passe du N&B lumineux à la couleur saturée, du flou au bruit avec des sujets aussi variés qui vont du portrait travaillé à la prise au vif. Brut, avec beaucoup de second degré mais une joie précaire se dégage des photos. Une des photos que je préfère n’est même pas extraite de ses séries exposées. A voir : Sa série « Asile ».
http://paulinegarciasancho.wix.com/lp-photography
pauline_garcia_sancho.jpg
pauline_garcia_sancho2.jpg
pauline_garcia_sancho3.jpg
Virgine Dubois : Des photos apaisantes et expressives, lumineuses et douces. Quand je vois ses photos, j’ai l’impression que le temps s’arrête. J’ai l’impression de ressentir l’effet « souvenir » utilisé dans les séries américaines des années 90 avec ce cadrage particulier au « feu de l’amour » et le flou nostalgique. Mais le rendu est tellement contemporain et chic. Certaines de ses photos vont plus loin avec des poses et des éclairages qui tendent parfois vers l’insubordination fictionnelle. A voir : ses « Faces » http://www.virginiedubois.fr/

virginie_dubois.jpg
virginie_dubois2.jpg
virginie_dubois3.jpg
Nicolas Bets : Un photographe de mode. Ces photos sont sur jouées, improbables, irréelles. Il nous emmène dans un monde fictif tel que la mode sait nous le présenter. Les styles, les postures, les situations, tout est question d’esthétique et impossible à voir en vrai. J’aime ces photos car si souvent les photographes de mode présente la mode pour ce qu’elle crée, des vêtements, Nicolas Bets photographie la mode pour ce qu’elle est. Un monde fictif qui glamourise des situations banales. Une sorte de façon d’échapper au cynisme de la réalité à travers un filtre de mescaline. A voir : son édito pour WAD http://www.nicolasbets.com/

Nicolas_Bets.jpg
Nicolas_Bets2.jpg
nicolas_bets3.jpg
Andrey Yakovlev et Lili Aleeva : Des photos romantiques, académiques au sens de la peinture, d’inspiration classique. Ils me font voyager à travers le temps, à travers l’art et les cultures. Les clichés sont hybrides. Trop classique pour être un édito, trop contemporain pour être classique. Trop intellectuel pour être mode, trop fashion pour être profond. Il y a une énorme culture d’histoire de l’art et d’esthétisme contemporain derrière ces images. Je vois leur travail comme un paradoxe temporel dans lequel le passé et le futur se rejoignent, se mélangent et nous percutent. A voir : leur série « Pascha ». https://www.behance.net/andrewlili

lili_areeva.jpg
lili_areeva2.jpg
lili_areeva3.jpg
Alex Oski : J’ai de suite accroché à ces portraits N&B pour la plupart en studio. Les modèles sont magnifiques et expressives. Le sujet est la modèle (ou LE il fait aussi les Hommes). La sobriété pure. Ses nus dégagent énormément de sensualité. Ce qui fait que j’accroche autant à son travail est qu’il est varié et innovant. Il sculpte ses modèles avec la lumière, il floute, il déstructure. A voir, ses photos avec Røbyn www.oskiphoto.com

Oski.jpg
Oski2.jpg
Oski3.jpg
Clara Viallard : Je l’ai rencontré lors de son projet d’étude et j’ai participé à sa série ethnique. Elle a énormément de talent et s’étend du portrait studio à la photo reportage. A voir, sa série « Born to be Wild » http://www.claraviallard.com/

clara.jpg
clara2.jpg
clara3.jpg
Olivier Lelong : Un univers entre le punk, le métal, le gothique et le romantique. Son art se crée dans la douleur. Ses images sont violentes, sexuelles, gore. Ses clichés font aussi ressortir l’apaisement, le plaisir, la chaleur. C'est un contrepied aux images de mode qui présentent une esthétique douce et des images qui glamourisent parfois la violence. Olivier Lelong propose une esthétique dure, brute dont la violence pure laisse entrevoir la passion, la sérénité, le plaisir. Son univers à tout le charme des films de série B. Beaucoup de trop et tout est sous contrôle ce qui contraste avec la sauvagerie du sujet.,Peut-être se sert-il de la photo pour nous torturer à la manière d'un maitre SM dont le seul but serait de nous faire dépasser nos limites éthiques et morales, pour nous amener à trouver du plaisir dans d'autres formes d'art moins consensuelles. A voir : sa série "Crash".
Olivier_Lelong.jpg
Olivier_Lelong2.jpg
Olivier_Lelong3.jpg
A suivre

NQV
Christian Tagliavni
Dahee Zoe de Hanyan
Sandro Girodano
Sarah Piantadosi
Sacha Goldberger
Julia Updegraff
Jean Philippe Bloch
Léa Ferry
Eric Ouaknine
David Salou
Lucie Coste
Manu Sousa
Alexander Khokholov et Veronica Ershova
Camille Ferré
Clementine Passet
Marion Colombani
Emma Pick
Erin Elizabeth Kelly

Et sur instagram ils sont nombreux, je peux vous inciter à suivre :

Ren Hang
Johann Bouché-Pillon
Rob Timko
Patrick Welde
Nicolas Gavino